Marrakech La Vallée de l'Ourika

A 35 km de la ville ocre Marrakech, une verdoyante vallée s'étend : la vallée de l'Ourika. Au nom de la rivière Ourika qui descend du haute Atlas. La vallée de l'ourika continue à sauvegarder son originalité malgré sa proximité de la ville impériale Marrakech.

Tout au long de la route, on découvre des villages berbères fondus dans la montagne. On peut saisir l'occasion pour déguster les savoureux tagines qui sont cuits sur le charbon de bois pendant des heures. Aussi, on peut assister à une des Activites économiques de la région : le souk. Tous les lundis, les paysans de la région se donnent rendez-vous au Souk pour d'une part vendre leurs récoltes et d'autre part, s'approvisionner de tous ce qui est nécessaire pour la semaine et de s'informer sur les dernières nouvelles de la région.

Aussi, n'hésitez pas à visiter le site d'Agmat situé au kilomètre 28. Ville préislamique, où le célèbre poète andalou Bnou al Abad Mou'tamid du XII siècle est enterré.

Au kilomètre 62, on arrive à la zawiya de Setti fatma et sept cascades. C'est la fin de la montée vers les sommets de l'Atlas. A partir du village de Setti Fatma, les randonnées commencent pour découvrir les merveilles de la vallée de l'ourika. Des guides locaux peuvent vous accompagner lors de vos excursions. On peut négocier le prix avec eux. Et selon vos capacités, vous avez le choix entre une randonnées de deux heures pour découvrir les fameuses cascades de Setti fatma ou l'ascension du mont Toubkal, qui culmine à une altitude 4165 m. Sinon, admirer le paysage et la vue sur le massif de l'Yaghour.

Voyage au Maroc : Hôtel, Riad et Agence de voyage et de location

Découvrez la ville de Marrakech

Capitale touristique du Maroc, la ville impériale Marrakech regorge plusieurs richesses liées a son passe et son histoire.

Plus d'info

« Jemâa el fna » signifie « assemblée des défunts » servait dans le passé lieu d'exécutions des criminels. Tout le monde pouvait venir voir les têtes exposés sur les murs en signe d'exemple.

Plus d'info

Le « palais resplendissant » Edifié à la fin du XIXème siècle par Si Moussa, grand vizir du sultan Sidi Mohamed Ben Abderrahmane dans un quartier connu aujourd'hui sous le nom de « Riad Zitoun Jdid ».

Plus d'info